Le Parlement japonais instaure une loi obligeant les jeunes couples à faire l’amour trois fois par jour

La population du Japon diminue. Pour la première fois depuis que le gouvernement a commencé à faire le point il ya plus d’un siècle, moins d’un million de naissances ont été enregistrées l’année dernière, alors que la population du pays a diminué de plus de 300 000 personnes.

On reproche depuis longtemps aux jeunes Japonais, accusés de ne pas avoir assez de relations sexuelles, et aux femmes, qui, leur récit, placent leur carrière avant la pensée de se marier et de fonder une famille.

le gouvernement japonais veut empêcher cela en adoptant une nouvelle loi obligeant les couples à avoir des relations scxuelles trois fois par jour, sans quoi elle risque d’aller en prison.

Tous les couples, mariés ou non, sont obligés, à compter du 1er janvier 2019, d’avoir des relations scxuelles avec leur partenaire au moins trois fois par jour., faute de quoi, une amende ou une peine de prison pouvant aller jusqu’à 2 ans

selon nos sources au japon, la loi a été votée à une écrasante majorité.  Le mari ou la femme peuvent porter plainte si l’autre partie ne respecte pas la loi et un simple enregistrement vidéo peut être utilisé comme preuve de son refus. Le gouvernement Nippon cherche a doubler le taux de natalité ‘ici 2022 pour compenser le vieillissement de sa population.

Dans un pays où l’on s’attend toujours à ce que les hommes gagnent leur vie et soutiennent leurs familles, le manque de bons emplois peut créer une catégorie d’hommes qui ne se marient pas et qui n’ont pas d’enfants, car ils (et leurs partenaires potentiels) savent qu’ils ne peuvent pas se permettre. Le gouvernement a également promis de créer 1 million d’emplois pour les hommes défavorisés, à condition qu’ils se marient et aient des enfants.

Au Japon, les personnes âgées de 12 ans ou moins ne sont pas légalement habilitées à consentir à des activités scxuelles. De telles activités peuvent donner lieu à des poursuites pour viol ou à la législation locale équivalente.

La loi japonaise sur le viol est violée lorsqu’un individu a des contacts sexuels consensuels avec une personne de moins de 13 ans. le gouvernement encourage les personnes de 13 ans et plus à s’engager dans des relations et à penser à avoir des bébés.

24jours.com

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *